Yodé!

Forum de l'association Jumla
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 TEMOIGNAGES

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
Thomas

avatar

Nombre de messages : 118
Age : 28
Localisation : devant le pc :)
Date d'inscription : 05/12/2006

MessageSujet: Re: TEMOIGNAGES   Sam 5 Mai 2007 - 3:11

Sad Que d'émotion! Après le témoignage de robin, j'ai du mal a appuyé sur les touches du clavier.... Crying or Very sad



Tant d'émotions, tant de souvenisr, tant de rencontres autour de repas tellement chaleureux... Comment ne pas penser a la cuisine, a notre cuisine, a la cuisine des amis, a la cuisine de Bindoula aménager par Badou, comment oublier ces heures d'"épluchage" de pomme de terre, de découpage de poisson, ou de triage de riz... tout en admirant le travail de Kakouma qui tayait le bois avec une maniabilité impréssionante de ces outils, tout en regardant le feu s'éteindre peu a peu, tout en posant des devinettes a Papyss ( C'est trois nains, 1 2 3 ils vont dans la foret... normal c'est des nains!) et tout en écoutant le chant de la nuit. La convivialité, la discussion, l'échange et la fraternité ne pouvait qu'être au rendez vous , que demander de plus?
Le repas enfin préparé, nous nous réunimes autour de celui ci et de notre unique source de lumière, notre bougie. La quantité n'était pas au rendez vous mais nous nous nourrissions principalement de partage, c'est là que le mot ensemble prenait son réel sens!
Malgré leur manque de moyen, ils nous donnaient tout! Cette phrase vous ne la comprendrer surement pas, ils nous ont tous donné, leur amour, leur joie, leurs émotions... tout.
Ceci n'est plus visible dans notre société ou l'idéal est le bien en tant qu'objet et ou les sentiments les plus visibles sont la jalousie ou la haine. Je me rappellerai toute ma vie les heures de jonglage avec mon "apprenti" Yassin, je lui appris une heure les "bases", le lendemain je le vis avec ces oranges et il me demanda de lui apprendre d'autres techniques... Je pouvais voir ces yeux de fierté, de joie qui brillaient, et ceci est inoubliable!
La monotonie guettait souvent les repas, le menu Riz - Poisson, Poisson - riz étant de plus en plus habituelle, nous décidames d'apporter une note un tantinet plus occidentale a la nourriture.... UNE PIZZA!
Qui aurait imaginé un jour manger une pizza a Kabadio?
Notre motivation était d'autant plus grande que l'on avait invité tous les amis et nous ne voulions pas les decevoir!
Un petit tour dans la "rue nationale" du village afin d'acheter les ingrédiens....
Sur notre chemin, accompagné de Lass je me fis attaqué par le ... Cancouran
Je n'ai pas réellement compris ce qu'il m'arrivait, une "bête" armé de deux coupes-coupes me prit en otage, voyant que je n'étais pas un "moufine" il me relacha et attaqua violament mon ami Lass... Désemparé je ne savais comment réagir... Lass tout en se faisant flageollé m'ordonnait de courir, je restais bouche bais... Après avoir réussi a s'en fuir et blaisser au pied il m'expliqua que c'était les affaires mistiques "il entre dans les maisons et quand tu le vois tu dois courir, il vient lorsque les gens ont gaspillés les fruits ..."
Térrorisé nous continuames notre chemin justqu'a la boutique, afin d'acheter les ingrédients pour notre pizza: Farine de Mile, Levure, Concentré de Tomate, Ognon et Cornet Beaf furent au rendez vous!
Après plusieurs heures de prépration, et une fourné un peu brulé... nous purent entamer la dégustation de notre pizza, de leur pizza!
Ce fut un moment unique, la saveur n'était pas avec nous ce jour là, mais malgré celà nous pouvions voir dans leurs yeux toute leur admiration...
Un proverbe connu dit que c'est toujours le geste qui compte ... ce jour la je pu voir que c'était vrai!

Le mot ami n'avait pas vraiment de sens pour moi avant ce jour, mais maintenant il en a un!
Un frêre a qui on peu parlé, qui nous écoute avec attention, nous conseille avec réfléction, nous apprend ses savoirs tout en partagant son orange....
Papyss, Lass, Maîliiss, Diedhou, Yassin, Kakouma, Gilles guinéen, Yassin, Solo, Badou .... et je n'en oublis encore beaucoup, ce sont tous mes amis, nos amis!

J'éspère à très bientôt les amis!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Robin

avatar

Nombre de messages : 756
Age : 102
Date d'inscription : 05/12/2006

MessageSujet: Re: TEMOIGNAGES   Sam 5 Mai 2007 - 10:53

Bien Thomas. On sen que l'émotion du kankouran t'a fait oublier toute ton orthographe. relis toi un peu, revois quelques tournure de phrases et on te gardera pour le côté nourriture et kankouran du séjour...
On mettre le portrait de Yasin et de toi en arrière fond quand tu causeras des amis...Ce sera bien.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://claudeb69.free.fr
Emilie

avatar

Nombre de messages : 16
Age : 27
Localisation : "Home is where the heart is" ;)
Date d'inscription : 13/03/2007

MessageSujet: Re: TEMOIGNAGES   Sam 5 Mai 2007 - 18:34

Vos temoignages sont touchant, j'en ai les larmes aux yeux Sad
J'ai hate de tous vous entendre le 10 Mai et j'espere vivre les memes choses que vous, parce que franchement, ça donne envie ... Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Robin

avatar

Nombre de messages : 756
Age : 102
Date d'inscription : 05/12/2006

MessageSujet: Re: TEMOIGNAGES   Sam 5 Mai 2007 - 22:07

Arrêtez de pleurer bon sang de bonsoir.
C'était joyeux comme tout ce voyage!
C'est chouette de voir des gens qui ont du courage, qui savent faire des choses, qui savent partager...quand par ailleurs on les décrit dans les médias et chez nos PSEFM d'Hommes politiques de droite comme des feignasses, des profiteurs ("mais bon, ils ont le rythme dans la peau, einh !?").

En tout cas, si tout ça donne envie, c cool.
Faites en sorte qu'un maximum de vos potes puissent rester jusqu'à 21h, qu'ils ressortent avec plein d'images dans la tête et d'idées positives sur l'afrique et sur le monde en dehors de leur petit "chez eux". Faites de la pub, faites participer vos parents pour ramener les copains après, qui sans ça viendra pas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://claudeb69.free.fr
Manon

avatar

Nombre de messages : 81
Age : 29
Localisation : après le pont à gauche
Date d'inscription : 14/12/2006

MessageSujet: Re: TEMOIGNAGES   Sam 5 Mai 2007 - 22:28

Je profite du fait que mon frère soit rentré pour lui emprunter son nordine et pour poster on témoignage il est ce qu'il est..bon ben...j'envoie!

***********************************************************


Il n’y a pas beaucoup d’images qui me viennent à l’esprit quand j’entends ces mots. « Arriver à Kabadio ».
La toute première, c’est celle d’une route rouge de poussière , bordée de quelques arbres. Le sentiment qui se dégage de cette image est un sentiment de vide. Nous avancions vers l’inconnu, vers Kabadio, ce qui rendait ce « vide » encore plus impressionnant… et stressant.
Et je n’en avais pas encore fini avec ce stress.
Au fur et à mesure que le van nous conduisait, une masse de couleur, petite d’abord, grandissait de plus en plus – en même temps d’ailleurs que mon angoisse – pour finalement se révéler être une foule immense et bariolée.
Après que la voiture se soit arrêtée, tout est allé extrêmement vite. Pour tout dire, je ne me souviens même pas être sortie de la voiture !...
Ma mémoire ne me montre que peu d’images de ce moment, juste un véritable océan de sourires et de petites mains d’enfants tendues, impatientes d’être serrées et se pressant tout autour de nous. A peine sortie j’étais déjà complètement encerclée par ces enfants… Il y en avait tellement ! Je ne saurais même pas encore aujourd’hui dire combien il y en avait… Ils parlaient, criaient « toubab, toubab ! »… C’était… impressionnant… Et ça n’a pas arrangé mon stress. Submergée d’émotions, je ne m’étais pas encore rendue compte que j’avais arrêté de respirer. J’étais en apnée depuis que je m’étais levée de mon siège. J’ai levé la tête de cet océan souriant et agité, et mon regard a survolé toutes ces petites mains pour chercher désespérément mes compagnons de voyage et amis, pour voir comment ils réagissaient, pour savoir s’ils ressentaient la même chose que moi.
Mon regard erre, regarde sans vraiment voir, parcours la foule et croise celui de Justine.
Justine qui me sourit.
Un sourire plein de sous-entendus et d’amitié. Un sourire qui disait simplement : « on est là. On est à Kabadio. Après tous ces efforts, on y est arrivés ». Soudain, mon anxiété disparut complètement pour laisser place à un long frisson de soulagement qui monta doucement dans mon dos. Oui, on était là. Et je ne m’inquiétais plus davantage.
Ce simple sourire a été ma grosse bouffée d’air qui m’a permit de continuer à avancer au cœur de Kabadio.
Merci Justine.

Cette arrivée a vraiment été unique, surprenant et pour le moins marquante. En une seule après midi nous avons été présentés à toute l’équipe éducative de l’école, aux élèves bien sûr, mais aussi aux Same-Same, au chef du village et enfin au village dans son ensemble.
Cet accueil extraordinaire continua jusqu’au soir. Je ne vous ai raconté qu’un petit quart d’heure, car une fois de plus, quand on me demande comment j’ai vécu notre arrivée à Kabadio, ce sont mes premiers pas dans le village qui me reviennent le mieux et avec le plus d’intensité.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Robin

avatar

Nombre de messages : 756
Age : 102
Date d'inscription : 05/12/2006

MessageSujet: Re: TEMOIGNAGES   Sam 5 Mai 2007 - 23:37

Une bonne vision de l'arrivée ça ! C'est vraiment exploitable. On ne l'a pas vécu pareil, c'est normal je crois mais cette tranche de vie, racontée avec sincérité colle bien à ce que j'ai vu de vous à Ziguichor et à la sortie du bus. C'est bien.

Si tu veux réecrire autour d'autres choses du voayge, il faut vraiment le faire, tous, ne vous arrêtez pas en si bon chemin.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://claudeb69.free.fr
gwen

avatar

Nombre de messages : 398
Age : 30
Localisation : deriere toi !!
Date d'inscription : 01/12/2006

MessageSujet: Re: TEMOIGNAGES   Mar 8 Mai 2007 - 13:00

le retour
j en ai nourci des pages avant de me decidé a publier un truc ici.
ça c est juste pour nous pour vous


Entre l indifférence des uns l incompréhension des autres, la stupidité de certains, les stéréotypes aussi. Au milieu de tout ça y a nous. C est dur de rentrer de reprendre une vie comme avant, alors que tout le monde fait comme si rien de spécial n’était arrivé

Retourner dans un super marché ou tout est en trop.
Ce trop plein de bouffe, ce gaspillage, tout est en trop en multiple, emballé, empaqueté. Des fruits et légumes lustrés, trop parfais pour être vraies. Et des marques de partout, ça pousse à la consommation, alors que rien de tout cela n est nécessaire. Y en a trop. Ça écœure. On regrette le petit marché de kabadio ou les femmes y vendent leur 20tomates, 30 gato, un tas de salade, quelque orange et pour le reste revenaient demain. On regrette le marchant de poisson qui nous réveillait de sa sonnette de vélo tous les matins.

Retrouver la douche, l eau courant, le frigo, le canapé, un plafond au dessus de sa tête
Tout ce confort qui ne nous sert a rien ou a pas grand chose. il est tellement plus plaisant d’ aller au puit chercher l eau pour se doucher dehors, la tête dans les nuages avec la nature qui vit a coté, les vaches qui passe devant, les poule qui viennent boire dans le sceau d eau, les oiseaux qui chantent a coté. Tellement plus agreable de partager un repas tous ensemble assis par terre autour du plat.


Retrouver la pollution, le bruit, le béton, les immeubles, la foule qui passe indifférente et pressé
Plus de convivialité chacun vit pour soit, ne s attarde plus, ne prend pas le temps, tout le monde et toujours pressé. Une autre façon de vivre moi j ai déjà choisi celle que je préférais


Reprendre le lycée, les cours car ici rien n a changé tout est pareil. Les gens vous demande comment ce sont passé vos vacances comme si on etait simplement partie en touriste un peu plus loin que d habitude. L indifférence des prof également qui continu leur cours indifferent, pour nous comme pour les autres, n ayant que le bac en tete, a raison surement.


Nous on vit dans une bulle, un monde parallèle la tête encor un peu la bas. On prend conscience des excès de notre société, on voit que les gens n ont pas conscience des privilèges qu ils ont. Ils rallent tout le temps et traînent trop souvent les pieds des qu il s agit de travailler, d apprendre, de donner un peu de soit. Tout leur est du. Ils n ont plus la notion des plaisir simple il ne font que consommer encor et toujours plus, ils sont tous matérialiste et individualiste. En afrique il n ont rien ou pas grand-chose et pourtant ils partagent tous et donnent tous
Kabadio me manque pour tout cela.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
gwen

avatar

Nombre de messages : 398
Age : 30
Localisation : deriere toi !!
Date d'inscription : 01/12/2006

MessageSujet: Re: TEMOIGNAGES   Mar 8 Mai 2007 - 13:03

et voici ce que je devrais dire. Il est pas encor vraiment terminé et il sera surement encor modifié c est jamais ça... mais c est un debut pour que robin ne se fasse plus de cheveu gris ^^


Le retour : dur évidemment. Reprendre nos vies d avant, ou rien n a changé alors que nous ont a évolué. On a été confronté a l indifférence des gens. Mais on a surtout été confronté à leur incompréhension. Pas vraiment du a la stupidité mais plutôt a cause d un décalage qui s est crée. On nous parle de nos tresses, on nous demande pourquoi on est pas bronzé, combien de poids on a perdu, ce qu on a mangé, si on en a pas marre du riz… Rien sur notre projet, sur le village, sur les gens, sur leur façon de vivre, sur l expérience qu on a vécu...
Beaucoup nous on trouvé bizarre et asocial au retour mais ce n était pas ça. La vie continuait ici alors que nous on était encor 5000km plus au sud.

Puis on a commencé à préparer le 10mai. Le jour à ne pas manquer.

Ce qui fut, et reste encor, difficile pour nous tous c est de transcrire avec des mots le voyage, de montrer toutes l émotion qui a été ressenti, de partager toute son intensité. Aucun de nous ne voulais faire un résumé platonique et sans vie de ce voyage parce que ça n a pas été ça notre voyage. Ça a été 15j de vie, d émotion. 15j qui resteront a vie dans nos mémoires et dans notre cœur. 15j qui ont changé notre vision sur beaucoup de chose, qui nous ont tout changé ! Ça a été 15j de partage autant pour nous que pour eux. On a pu partager leur vie, leur quotidien, leur « misère » mais surtout on a pu voir leur richesse : La solidarité, le partage, l’entraide, la joie de vivre, l envie d apprendre et de transmettre leur savoir.

Beaucoup de personne ne comprennent pas vraiment pourquoi on pleure souvent quand on en parle ou lorsqu’on y repense. On ne pleure pas vraiment parce qu on est triste mais […].


Aucun de nous n aurait pu imaginé ça avant de partir. Il était certain qu on en ressortirait lié les uns au autre. Nous sommes soudés a vie par ce lien, par cette expérience commune, par les galère et les bonheur qu on a partagé.
On a voulu vous transmettre tous ça lors de cette soirée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mathilde

avatar

Nombre de messages : 17
Age : 27
Localisation : En Allemagne =)
Date d'inscription : 18/03/2007

MessageSujet: Re: TEMOIGNAGES   Mar 8 Mai 2007 - 13:29

Merci de partager un peu de vos emotions, impressions et autres avec ceux qui ne sont pas partis. Personnelement ca m'aide a mieux comprendre vos réactions (car je suis surement comme la plupart des gens, pas consciente de tous ce que gwen a dit ...)

En tous cas vos temoignages sont vraiment tous très beau et émouvant.
Je les lis, je les relis encore et encore, je me laisse bercer par vos paroles et je me dis que bientôt j'y serai à KABADIO.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eve

avatar

Nombre de messages : 232
Age : 29
Date d'inscription : 02/12/2006

MessageSujet: Re: TEMOIGNAGES   Mar 8 Mai 2007 - 13:37

Et ils nous regardent avec envie comme si tout ce qui nous étaient arrivés nous était tombé tout rôti dans le bec.
"Vous avez de la chance d'être partis..." "Je peux venir avec vous ?"
et la meilleure : "Il faut s'inscrire où pour partir ?".
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Robin

avatar

Nombre de messages : 756
Age : 102
Date d'inscription : 05/12/2006

MessageSujet: Re: TEMOIGNAGES   Mar 8 Mai 2007 - 13:48

C'est fort tout ça Gwen... C'est bien.
Je crois qu'il faudra du temps pour digérer toute cette expérience et en faire du positif pour vous (c'est surement déjà fait) et pour votre entourage. Ce voyage vous a changé. J'en suis heureux. C'est aussi ça qu'on souhaitait avec l'ami Benj.

L'indifférence des uns et des autres ? Le fait qu'ils ne parlent ni du projet ni du village? Cela ne m'étonne pas. Personnellement, c'est ce que je vis dans mes différents lycées depuis 7 ou 8 ans et aussi bien de la part des profs que des élèves. Je commence à peine (la route est sans doute encore longue donc...) à le considérer comme un fait accompli et à ne concentrer mes forces que sur les projets, sans me préoccuper du regard et de l'opinion des autres (profs ou élèves). Benj connaît ça comme moi sinon mieux. C'est source de souffrance parfois et ça redonne aussi l'énergie d'y arriver, l'énergie de rassembler un maximum de monde derrière ces projets, comme on le fera jeudi, pour l'avenir.

Après, j'ai quand même envie de dire que la vie ne doit pas être manichéenne, qu'il ne faut pas non plus trop en vouloir aux gens de ne pas comprendre ce que vous ne compreniez peut être pas avant de partir. Les gens ne peuvent pas agir comme si ils avaient vécu ce que vous avez vécu. Quoi de plus normal qu'un prof continue son cours Gwen ? Il est pas parti là bas le prof.
Enfin moi, si. Et alors ? Comment pourrais je faire pour faire un cours "new age" qui tiendrait compte du fait qu'on est parti là bas ... sachant que tous ne sont pas partis, que certains s'en foutent, que certains ont besoin du bac et m'en voudraient (à raison) de ne pas leur donner les outils que je suis censer leur donner pour l'avoir ce bac ? La réalité est bien plus compliquée que cela je le crains. De tout ça, parce que vous aurez bientôt votre bac aussi, parce que vous ne serez plus que des amis et pas, en plus, mes élèves, de tout ça on pourra rediscuter et je suis vraiment impatient à cette idée. je l'ai dit dans mon témoignage : vous aussi, par vos réactions, vos comportements, vous m'apprenez beaucoup.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://claudeb69.free.fr
Eve

avatar

Nombre de messages : 232
Age : 29
Date d'inscription : 02/12/2006

MessageSujet: Re: TEMOIGNAGES   Mar 8 Mai 2007 - 14:55

Mon témoignage sur la boulangerie...



Nous avons vu la fabrication du pain à Kabadio. Elle avait quelque chose de familier, malgré tout ce qui aurait pu la rendre différente.
Faire du pain, c'est toujours le même principe. De l'eau, de la farine, du levain ; pétrissage, enfournement.
Mais c'est surtout des artisans, et leur savoir-faire.

Nous y sommes allés le soir. La nuit est tombée alors que nous buvions un thé devant la boulangerie, alors que la pâte reposait et que le four à pain venait d'être allumé.
Il n'y avait plus les conversations animées, les rires, les chants, la musique, l'agitation de la journée.
Même notre présence, avec nos appareils photos indiscrets et nos incessantes questions, n'y changeait rien.
Le temps était comme suspendu.

La boulangerie était très petite, confinée. L'air était chaud et enfariné. La pièce était sombre, seulement éclairé par la lueur du four. Les boulangers travaillaient silencieusement, avec concentration.
Les pâtons sont façonnés par l'un, égalisés par le second, alignés par le troisième. Chaque étape était réalisée geste sûr, répété toutes les nuits, des centaines et des centaines de fois.
Des centaines de pâtons, des centaines de baguettes, des centaines d'enfournements, toujours, dans la même athmosphère de farine et de feu, intemporelle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
constance

avatar

Nombre de messages : 150
Date d'inscription : 02/12/2006

MessageSujet: Re: TEMOIGNAGES   Mar 8 Mai 2007 - 17:03

Voici (enfin) mon temoignage...J'ai tellement écrit de choses à coté, j'y est tellement pensé que ce que je vous laisse ici n'est plus vraiment construit...




Si nous sommes là à faire nos témoignages, ce n’est pas pour faire un exposé sur un village de Casamance, ou un compte rendu d’un voyage dit humanitaire.
Si nous sommes là, c’est plutôt pour transmettre une partie de la richesse de ce voyage.
Partage, c’est le mot qui me revient.
Partage avec les élèves de l’école.

L’école de Kabadio. C’est une école avec beaucoup d’enfants. C’est bien, mais il n’y a que dix classes. L’école a plusieurs salles de cours, mais elles sont petites. Du coup, les élèves sont généralement assis à 4 sur des tables de 2.
Les professeurs sont très attentifs à leurs élèves même si ces conditions sont difficiles. La quasi absence de matériel les oblige à acheter eux même le livre qui servira à toute la classe.
Les professeur ont bien conscience de cette injustice, c’est pourquoi ils n’hésitent pas à faire grève, nombreuses cette année, pour défendre les droits de l’école.
Les niveaux dans les classes sont très inégaux. Certains ont eu la chance de payer le jardin d’enfant avant d’entrer au CI (avant le CP). Lorsque que nous leur parlions des revues, les explications étaient parfois laborieuses dans les petites classes. Beaucoup ne savaient pas vraiment s’exprimer en français. Heureusement, les amis étaient venus nous aider à faire quelques traductions. Le français, qui n’est pas leur langue maternelle, est pourtant obligatoire, le squelette de tête de vache veille à ce que cela soit respecté (ils s’en servent comme un bonnet d’âne s’ils sont surpris à parler Mandingue). Français qu’ils apprennent à parler jusqu’en 3ème au collège (pour ceux, et rarement celles, qui ont la chance d’arriver jusque là).
Mais l’échange avec les élèves ne s’est pas arrêté là. A travers les revues j’au vu un élève apprendre ce qu’était un dinosaure, ou bien où se trouve la Mongolie. Il faut dire que le programme de science en primaire porte d’abord sur les MST.

On a aussi beaucoup ri. Certains plus réservés restaient absorbés par leur lecture et d’autres nous interpellaient pour nous montrer une image. Moi aussi j’ai appris plein de choses. Après quelques mots Mandingue j’ai vu que ce qui faisait d’avantage plaisir aux élèves c’était être avec nous.
Le plus impressionnant est quand ils nous ont chanté une chanson. Ils y mettent toute leur voix, tout leur cœur.
Ce qui m’a marqué c’est la simplicité, la franchise des gens que j’ai rencontré.

Kabadio, avant ce nom désignait un village, un ensemble. Maintenant il évoque des personnes, des individus qui se sont ouverts sans retenue.

Maintenant j’ai des souvenirs pleins la tête. Des « ça va ? » « ça va bien. » « On est là ? » Et bien oui, moi je suis toujours un peu là bas…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
constance

avatar

Nombre de messages : 150
Date d'inscription : 02/12/2006

MessageSujet: Re: TEMOIGNAGES   Mar 8 Mai 2007 - 17:08

Avec Manou nous avons écrit quelque chose sur les soirées. Après plusieurs copies doubles raturées, des astérix dans tout les sens....




Changeons de registre. Après tous ces témoignages nous picotant les yeux vous devez penser que notre séjour a été bien triste…QUE NENI ! On a passé deux semaines à s’éclater avec les Mufins. Durant la journée on était généralement séparé. Quelques uns étaient au village pendant que d’autres travaillaient à Bindoula, chacun découvrait à son rythme Kabadio. Mais une fois la nuit tombée (POUF…oui elle tombe vite là bas !) les soirées étaient là pour nous réunir. Elles on tété nombreuses et de styles différents (en moyenne 1.5 par soir !). Tranquilles autour du feu à Bindoula, enflammées sur la piste de danse au foyer,… ou chaleureuse sur la place du village, comme l’a été notre première soirée.

Sur la place du village tous les habitants étaient rassemblés pour prier et célébrer la naissance de leur prophète. Nous avons été invité par nos nouveaux amis à danser avec les femmes du village. C’est un peu gênés que nous les avons suivi pour constater que la différence entre Chrétiens/Musulmans et Mufins/Toubab n’avait pas d’importance. L’essentiel était de se réunir tous ensemble autour des Tabolos pour passer un bon moment.

Une autre soirée nous a permis d’apprendre avec les Sam Sam à danser et à chanter quelques unes de leur chansons…On a bien rit en les voyant danser mais on a moins fait les malins quand ils nous ont invité à en faire autant devant tout le village !!Les rires des villageois confirmaient que nos pas européens n’égalaient pas ceux des Sam Sam ! On notera au passage la prestation pour le moins étonnante de Thomas et Kevin lors de la fameuse danse des branches !

Après cet entraînement, c’est confiant que nous sommes allé en « boite de nuit », plus communément appelé le foyer, composé d’une grande salle avec estrade et sono alimenté par un groupe électrogène. Mais là bas c’est le « Coupé Décalé » qui l’emportait. A la place de djumbé, le DJ (le « Digué » !) nous passait du Sean Paul. Et puis ce n’était plus avec les femmes que nous dansions mais de jeunes beaux garçons qui dansent très très bien !!
Juste avant avait eu lieu une pièce de théâtre jouée par des handicapés. En France on a les chauffeurs de salle qui invitent les spectateurs à s’exprimer…et bien à Kabadio quelqu’un calme les acclamations du public ! C’est impressionnant de voir les spectateurs (très nombreux !) s’exclamer, rire, applaudir pendant la représentation. Ambiance vivante et chaleureuse jusqu’à la fin de la soirée !

Nous sommes maintenant loin de maîtriser le coupé décalé mais nous nous sommes rabattu sur la Macarena et le Madison , qui ont l’avantage de pouvoir se danser sur tout genre de musique ! Danses que nous avons voulu apprendre à nos amis mais à la fin du séjour ils confondaient encore main gauche, main droite, lancé de jambe et saut demi tour croisé…pourtant très simple !!

Nous avons aussi organisé une soirée Toubab à Bindoula. Au programme jeu et musiques Européennes !Nous nous étions mis dans la tête de faire une chaise musical. Malgré la demi heure d’explication des règles et la perte de deux chaises par la suite, nous nous sommes prix de bons fous rire ! C’est ce soir là aussi qu’ils nous ont appris un jeu qui nous à permis de trouver notre cris de guerre ! AABOUGUILIbouguili……..

Mais la majeure partie des soirées s’est faite à Binboula. Autour du feu, sur les chaises en plastiques, avec nos amis. On se souviendra du thé fait à la lumière de nos torches, des chants du Diapason de Justine et Benj, des énigmes (Bon, c’est trois nains….1,2,3. Ils vont à la mine, normal c’est des nains…), du tango d’Eve (« Encore !Encore ! »), des discussions passionnantes, des bolas enflammées de Manon et Thomas, des « Constance, Lolo lé ? Tilo lé ? », de la fatigue de la journée mais du bonheur de pouvoir regarder les étoiles depuis le Sénégal…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Thomas

avatar

Nombre de messages : 118
Age : 28
Localisation : devant le pc :)
Date d'inscription : 05/12/2006

MessageSujet: Re: TEMOIGNAGES   Mar 8 Mai 2007 - 18:38

je confirme que c'était raturé ^^ mais au final c'est nice ( comme les poils)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Robin

avatar

Nombre de messages : 756
Age : 102
Date d'inscription : 05/12/2006

MessageSujet: Re: TEMOIGNAGES   Mar 8 Mai 2007 - 18:56

on vient de revoir tes poils en photo avec Benj.
On est d'accord : trop de poils !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://claudeb69.free.fr
gwen

avatar

Nombre de messages : 398
Age : 30
Localisation : deriere toi !!
Date d'inscription : 01/12/2006

MessageSujet: Re: TEMOIGNAGES   Mar 8 Mai 2007 - 19:57

Des trucs que j avais ecris, je sais pas si j en parlerais mais ils sont la.Donc je post Shocked

La solidarité et le respect
Chacun s entraide à sa manière, lorsqu on a une maison à construire tout le monde vient aider quand il le peut. « Tu m as aidé je t aiderais, je t aide et tu m aidera » c est un peu dans cette esprit que tout ce fait. Au moment de la saison des pluies tous se rassemblent et plantent le riz qu’ils récolteront tous ensemble quelques mois plus tard. Personne ne se soucie de savoir à qui est tel ou tel terre : on plante tous, pour tous. Si quelqu'un est en galère on l’invite à mangé on lui donne un petit boulot à faire et on lui donne la pièce en contre partie. Le respect de chacun est le plus important. La principale preuve reste le rapport avec la religion des uns et des autres. Musulman et chrétien vivent en harmonie et même plus. Ce qui m a beaucoup étonné ça a été que l on soit invité a une fête rituel musulman : la naissance du prophète. On était « catholique » et pourtant on a pu participer à cette soirée au même titre que eux croyant et musulman. Et vice versa pour la fête de la fin de carême des catholiques. Mal à l’aise au début on comprend vite que pour eux ce n est pas le fait d être de tel ou tel religion qui importe mais c est de respecter que certain croit en une chose et d autre en une autre. Il y a aussi sûrement le fait que c était avant tout une fête avant d être une fête religieuse.
En plus du respect envers la religion, il y a un profond respect des traditions que se soit avec le marabout, le kankouran, les notables, le chef du village…

C’est un plein de petites choses et de gestes que l on ne trouve plus dans nos sociétés occidentales.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
gwen

avatar

Nombre de messages : 398
Age : 30
Localisation : deriere toi !!
Date d'inscription : 01/12/2006

MessageSujet: Re: TEMOIGNAGES   Mar 8 Mai 2007 - 20:02

Le regard sur le blanc
On ne s y attend pas on y est pas préparé ça le rend encor plus prenant. Ce regard qui veut tout dire qui pose déjà une frontière entre eux et nous. Ce regard qui vous met mal a l aise. Ce fut la première image que j ai eu : la premier décharge une fois arrivé à Ziguinchor et sortie de l aéroport. On ne l a absolument pas ressenti a Kabadio car on était attendu, on était déjà l un des leur, on était la pour eux. Le fait que la région de kabadio ne soit pas vraiment touristique doit aussi jouer. Mais à Dakar et à Ziguinchor, les 2 grandes villes qu on a traversé, dans la rue il est plus que présent ce regard. Tout le monde vous observe, vous épie, vous regarde passer. Le blanc c est le touriste, et donc le riche ! On fait des courbettes devant le blanc, on veut lui porter son sac, lui faire visiter, lui vendre quelque chose… mais le regard lui ne trompe pas il en est presque hostile. Je n’ai pas l explication de ce regard, peut être même que tout est dans ma tête. Mais on aurait dis qu’il nous en voulaient d avoir tout et eux rien, comme si ils nous en voulaient de venir voir leur « misère ». D’être venu les déranger dans leur vie paisible, de leur avoir montrer qu ailleurs il y a mieux et qu ici il n ont rien. Moi je l ai mal vécu ce regard, je l ai fuis.

Des notres arrivée à kabadio les regards étaient réconfortant ils étaient joyeux, brillant, heureux et fière a la fois. On était la avec eux et c est ce qui comptait. L accueil qu il nous avait réservé a effacé toutes les appréhensions que j avaient après ce premier contact à Ziguinchor. Je ressens encor toutes l émotion qui se dégageaient de ce nuage de poussière. Du bonheur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
gwen

avatar

Nombre de messages : 398
Age : 30
Localisation : deriere toi !!
Date d'inscription : 01/12/2006

MessageSujet: Re: TEMOIGNAGES   Mar 8 Mai 2007 - 20:05

j ai aussi un petit grand truc qui au depart devait parler des 2 dernieres soirées: celle du mercredi et vendredi mais je pense que vous avez assez de lecture pour ce soir...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Robin

avatar

Nombre de messages : 756
Age : 102
Date d'inscription : 05/12/2006

MessageSujet: Re: TEMOIGNAGES   Mar 8 Mai 2007 - 20:35

Oh non pas moi... Parce que tes deux derniers témoignages sonnent justes ! Je suis bien content de lire ça.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://claudeb69.free.fr
Robin

avatar

Nombre de messages : 756
Age : 102
Date d'inscription : 05/12/2006

MessageSujet: Re: TEMOIGNAGES   Mar 8 Mai 2007 - 20:54

On a bossé avec benj aujourd'hui pour faire avancer le diaporama. En fonction de vos témoignages, on a essayé d'accoler des photos qui pourraient aller en fond de votre discours. J'ai fait une rapide planche contact. On ne voit pas tout ce que j'avais marqué dans le nom de l'image mais on voit à qui est destiné l'image. Vous validez svp ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://claudeb69.free.fr
CANCRE

avatar

Nombre de messages : 133
Age : 42
Localisation : Encore dans la même classe...
Date d'inscription : 07/05/2007

MessageSujet: Quelqu'un.   Mar 8 Mai 2007 - 21:04

Mon témoignage, celui que je propose de lire en introduction jeudi soir.
Témoignage d'un cancre qui aime bien être à l'école.

Moi je ne remplace pas Benj, je suis Benj. Je suis Benj et je le suis.

Les tibetains, les aborigènes d'Australie... et tant d'autres comme les
Kogis, changent de nom en grandissant. Grandir au sens figuré.

Vous m'avez permis de passer un cap.

Je me suis appelé, Pocham, Ben, Ralph, Sergent, Benz.

Aujourd'hui, pour vous je suis le Cancre.

"Aller à Kabadio, faire partir des amis là-bas n'est plus un problème
pour l'association IEFR. Accueillir nos amis à Kabadio n'est plus un
problème pour les villageois. Ces échanges durent depuis 1999, 58
séjours, 46 amis.

Quand avec Robin et une bande de jeunes cools et engagés nous avons
décidé de partir pour Kabadio, je me suis dit : même pas peur !

Un an plus tard, des heures et des nuits passées à organiser, chercher
des fonds, rassurer un tel, tout faire en même temps, convaincre...

Nous sommes allés acheter les billets d'avion, nous avons fait le
chèque... le soir j'ai appelé Kabadio : "nous arrivons le 30 mars !
Vous serez-là ? Ibidié !"

Là j'ai commencé à me dire : oulala...!

Nous sommes partis. Nous sommes arrivés.

Les jeunes ont assuré, les villageois ont géré.

Moi j'ai regardé. J'ai observé. J'ai vu.

Nous sommes rentrés.

Ce que nous avons fait les jeunes vont vous le raconter, vous allez
pouvoir leur demander. Sentez, respirez ce bonheur. Vivez avec eux ce
changement, ce passage initiatique qu'ils mettront longtemps à
déchiffrer.

Ce que nous avons fait c'est un peu grâce à vous c'est beaucoup grâce à eux, c'est à refaire... à bon entendeur !

Yodé !"

Pour la photo je cherche et donne un réponse très vite ; je valide les autres.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://wayne.s.world.free.fr/
Kev1
Admin


Nombre de messages : 149
Localisation : Rivolet, le seul village qui n'existe pas sur google earth, 0mg
Date d'inscription : 26/11/2006

MessageSujet: Re: TEMOIGNAGES   Mar 8 Mai 2007 - 22:22

Je savais pas que je devais parler de la musique et de la revue-thèque dans mon témoignage, mais ca me dérange pas de rajouter ca.

Photo validées pirat

_________________
G33k w11l p0wnz th3 w0r1d 111
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://jumla.niceboard.com
Robin

avatar

Nombre de messages : 756
Age : 102
Date d'inscription : 05/12/2006

MessageSujet: Re: TEMOIGNAGES   Mar 8 Mai 2007 - 23:06

Quand on n'est pas fichu de poster son témoignage dans la rubrique témoignage, on se fait discret môssieu. Samouraï
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://claudeb69.free.fr
Robin

avatar

Nombre de messages : 756
Age : 102
Date d'inscription : 05/12/2006

MessageSujet: Re: TEMOIGNAGES   Mar 8 Mai 2007 - 23:09

et par hasard, tu n'y parlerai pas de solo dans ton témoignage ? Y'aurait pas un rapport avec la photo ?

Encore par hasard (on a vraiment fait ça au pif avec Benz zayr...), t'aurais pas causé du savoir, de la connaissance dans ton témoignage ? Aucun rapport avec le projet qui nous a mené là bas !

J'arrête de te taquiner : tu diras ce que tu veux mais il ne s'agit pas de décrire ou faire que commenter les photos, tu pourras t'en détacher si tu veux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://claudeb69.free.fr
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: TEMOIGNAGES   

Revenir en haut Aller en bas
 
TEMOIGNAGES
Revenir en haut 
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» Temoignages de rescapés
» [AIDE] Compatibilité des mises à jour avec ROM SFR [RESOLU]
» Catastrophe naturelle à Ittre
» Téléphonistes
» obtention d'une VAE

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Yodé! :: ET APRES :: RENCONTRES-
Sauter vers: